Monuments du puy

" Le Puy-en-Velay, ville départ du chemin de Saint-Jacques de Compostelle et ses fabuleux monuments historiques !"

Cathédrale Notre Dame du puy

Le visiteur qui, arrivant par la rue des Tables, se trouve aux pieds des grandes marches, est d’emblée saisi par la beauté de la cathédrale qui semble lui ouvrir ses bras comme le ferait une mère accueillant son enfant. Elle l’attend et vient vers lui, passant aussitôt du statut de monument qu’on visite à celui de personne qui se met à vivre. Le visiteur, sans même s’en apercevoir, passe, quant à lui su statut de touriste à celui de pèlerin. 

cathedrale du puy en velay (6)
IMG_0117-2

Rocher Saint Michel d'Aiguihle

La Gallia Christiana, qui a retranscrit la charte de fondation du premier sanctuaire de saint Michel d’Aiguilhe, nous rapporte qu’en l’an 961 le 18 juillet, l’évêque du Puy Godescalc a consacré le premier sanctuaire préroman sur le Rocher d’Aiguilhe. C’est ce même évêque à qui est dû le premier essor du pèlerinage de cette ville, et qui est attesté comme premier pèlerin “français” à avoir visité Saint-Jacques de Compostelle.

Statue Notre Dame

Notre-Dame de France, la plus grande statue au monde avant la réalisation en 1886 en cuivre martelé de la Statue de la Liberté (46,5 m), incarna à sa création, jusque dans sa démesure, la quête de reconnaissance d’une cité trop longtemps oubliée, et la foi de celle-ci dans le progrès et la prospérité matérielle :

Réalisée en fonte de fer, ses dimensions sont colossales : elle mesure à elle seule 16 m de haut et 22,70 m piédestal compris. 

hotel dieu

L'hôtel dieu

Dans le quartier cathédral, l’Hôtel-Dieu accueille depuis le printemps 2011 l’espace Art et Patrimoines qui permet de découvrir les patrimoines de l’ agglomération du Puy-en-Velay et de la Haute-Loire.

Le Cloitre

Sur la route de Saint-Jacques. Depuis le Xe siècle, le Puy est l’un des points de départ du pélerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Les foules de pèlerins viennent vénérer la fameuse Vierge noire du Puy.

musee

Musée Crozatier

Le musée Crozatier se situe au fond du jardin Henri Vinay, aménagé durant la deuxième moitié du XIXe siècle. Les collections, constituées à partir du début du XIXe siècle, sont très diversifiées et revêtent un caractère encyclopédique remarquable. Elles sont présentées dans des galeries consacrées à l’archéologie, aux beaux-arts, à l’ethnologie et à la dentelle, à la paléontologie et aux sciences naturelles, à la mécanique.

En découvrir plus :